Appel aux dons pour parachever la construction

Vous étiez nombreux à scruter le blog (acemhaiti87.canalblog.com) de l’association afin de suivre l’évolution des travaux de construction de la future école des Orangers. Si des avancées plus ou moins significatives (travaux d’électricité, de crépissage, de mise hors d’air) ont été opérées, il reste néanmoins que l’association a beaucoup de mal à trouver des financements pour la fin des travaux. Sans doute, faut-il y voir un effet de la crise économique qui pousse certains donateurs sinon à ne pas donner du moins à réduire le montant de leurs dons. Toujours est-il que les multiples actions entreprises cette année auprès des institutionnels n’ont pas été récompensées par rapport à l’espérance de départ. Un parfum de déception se répand mais vite dissipé par l’importance de l’enjeu : offrir un avenir à des milliers d’enfants qui n’ont pas accès à l’éducation. Au fond, la situation de l’association est quelque peu comparable à celle d’un coureur cycliste qui est sur le point de remporter avec panache une compétition mais qui doit aller puiser dans son mental pour gravir les quelques mètres de haute montagne qui lui semblent infranchissables compte tenu de son « épuisement physique ». Comme chacun le sait, pour « soulever cette montagne » ou encore vaincre cette fatigue, le coureur cycliste compte généralement sur le soutien inestimable de ses supporters. De la même manière, l’association a besoin de la solidarité de tous ses membres et donateurs pour que le rêve des enfants du Village des Orangers d’avoir une « magnifique école » puisse se concrétiser. Les travaux à réaliser concernent le carrelage, la peinture et l’installation des sanitaires et des citernes d’eau nécessaires à leur fonctionnement. (Le coût est estimé à 18000 euros). L’association a plus que jamais besoin de votre aide. Adressez vos dons à : Action Contre l’Enfance Maltraitée (ACEM) 28 Rue de Lisbonne 87100 Limoges. C’est par de petites actions que l’on fera reculer la tendance au repli sur soi et le règne du chacun pour soi.  En attendant, le Bureau vous souhaite de très joyeuses fêtes.

                                                                                  ACEM-ement et Solidairement

                                                                                  Lyn François